Notre pédagogie individualisée

Notre pédagogie individualisée

PEDAGOGIE @COFORMATION

L’organisation pédagogique repose sur les principes de l’individualisation de la formation, de
la démarche inductive et analogique et de la pédagogie de l’erreur.

La formation individualisée est le contraire d’une formation en groupe classique.
La formation de groupe de 12 à 15 personnes, tente de faire avancer tous les stagiaires au même
moment, aux mêmes dates et en même temps.

Au contraire, la formation individualisée s’adapte à vos contraintes: dates en entrée et sortie permanentes, progression en fonction de votre rythme d’apprentissage. Concrètement, chaque formateur gère un groupe de 8 stagiaires en moyenne, nombre restreint afin d’être disponible pour chacun. Même si 2 individus commencent la même formation le même jour, leur progression ne sera probablement pas la même : au vu des difficultés de chacun, le formateur ne fait pas passer le même temps sur chaque notion et éventuellement, ne donne pas les mêmes exercices. De plus, les formations sont personnalisées si nécessaire et le contenu peut donc varier pour s’adapter au contexte professionnel et à votre besoin.

Le formateur se sert des démarches inductive et analogique : partir d’une situation pour aller vers le général ; transférer une procédure connue à un nouveau contexte. Les tutoriels proposent une guidance à base de situations concrètes et petit à petit vous transposerez les process aux exercices de plus en plus complexes, jusqu’à devenir de véritables mises en situation de type professionnel. Le formateur vous donne du temps pour commencer le travail sur une notion puis vient régulièrement ou sur demande faire le point sur la progression : « débloquer » si nécessaire, encourager, apporter une pierre à votre raisonnement, inviter à la suite du travail, etc….

L’erreur est utilisée pour comprendre comment le stagiaire est arrivé à une mauvaise représentation de la situation-problème ou situation d’exécution. Le but est de co-construire une représentation nouvelle avec le formateur. Vous comprenez progressivement votre propre fonctionnement intellectuel et vous gagnez en autonomie. La maîtrise des éléments ne vient pas forcément tout de suite : il faut donc continuer à travailler selon les consignes données : la maîtrise ne vient qu’après le travail global prévu par le formateur, à la fin d’une progression.

En résumé, pour nos formations, il faut faire pour comprendre, et non l’inverse.

Il est impératif d’avoir le sens de l’effort afin d’aller jusqu’au bout du travail demandé, sans se décourager. Votre réussite professionnelle dépend de votre capacité à suivre des consignes et dans le même temps à faire preuve d’analyse/synthèse/créativité/recherche afin d’aller au bout d’un travail.

Après chaque travail sur une notion, le formateur effectue ensuite une remédiation afin de rebondir sur votre production: correction, explications, propositions d’autres exercices en fonction du degré d’acquisition de la notion, poursuite de la progression… Vous êtes invité(e) à prendre des notes et classez bien dans un classeur les documents remis afin de retrouver vite et efficacement l’objet de vos recherches.

La pédagogie repose également sur le travail entre pairs : travail entre stagiaires. Un exercice ou un projet peut être sujet à débat et le travail avec d’autres est profitable.
Nous mesurons régulièrement vos acquis concernant les savoirs et les savoir-faire, par des évaluations.
Pendant la formation, les évaluations sont formatives, c’est-à-dire qu’elles ont une fonction pédagogique : améliorer les apprentissages des stagiaires.

  • pour vous, de prendre conscience de vos erreurs, de vos difficultés, de vos réussites et donc d’améliorer votre façon d’apprendre
  • au formateur d’adapter son intervention (feed-back sur les évaluations)
  • pour vous, de mesurer votre progression par rapport au positionnement pré-formation
  • pour vous, de réaliser les ECF (Evaluation en Cours de Formation) si vous suivez une formation de préparation aux titres du Ministère de Travail
  • au responsable pédagogique d’ajuster le dispositif de formation si nécessaire, en cas d’anomalie.

A la fin de la formation, les évaluations sont sommatives, c’est-à-dire qu’elles mettent en valeur les acquis que vous vous êtes appropriés.

  • pour vous, de mesurer votre progression par rapport au positionnement pré-formation
  • de vous préparer au mieux au passage de la certification en montrant les derniers points éventuels à retravailler
  • au formateur d’adapter son intervention
  • au responsable pédagogique d’ajuster le dispositif de formation si nécessaire
  • au responsable pédagogique d’éditer l’attestation de compétences.

Vous passerez en outre systématiquement une certification inscrite au RNCP ou à l’inventaire de la
CNCP : PCIE, DCL, TOEIC, Titres professionnels de l’UPPCTSC, Titres professionnels du
Ministères du Travail.

Ce qu’il ne faut pas faire :

S’obliger à trouver la solution tout seul.

Ce n’est absolument pas l’objectif de la formation. L’autonomie est encouragée car elle est exigée en milieu professionnel. Cependant, vous êtes en formation pour co-construire vos compétences et vous avez donc besoin du formateur. Celui-ci a besoin de comprendre votre raisonnement afin de vous proposer les outils les plus adaptés et les bonnes remédiations. Il est là pour ça ! Il vient vous voir régulièrement mais appelez-le dès que vous en avez besoin, tout en ayant bien réfléchi à votre question.

Ne rien faire

La formation repose sur votre collaboration. Si vous êtes découragé(e), votre formateur a les techniques pour vous remettre en selle ! Vous devez penser également à mémoriser. La formation est axée sur l’action, ce qui ne doit pas faire oublier qu’il faut faire entrer dans sa mémoire certaines connaissances et procédures. Révisez ! Proverbe russe : « la répétition est la mère de l’apprentissage »